“Les acteurs de la biosurveillance s’organisent pour créer leur syndicat.”

Un des objectifs : développer une demande pour ces outils qui s’appuient sur le vivant afin de comprendre les pollutions. Précision de Laurent Viviani, futur président du syndicat.

Laurent Viviani
Futur président du syndicat France eau biosurveillance 

Actu-environnement : Pourquoi les acteurs de la biosurveillance souhaitent créer un syndicat professionnel ?

Laurent Viviani : Notre syndicat devrait s’appeler France eau biosurveillance.

https://www.actu-environnement.com

Lire la suite de l’article