L’offre d’écotoxicité

sur 7 à 28 jours d’exposition in situ dans le milieu récepteur

 

BIOMAE propose plusieurs bioessais d’écotoxicité qui peuvent être réalisés simultanément ou individuellement.

Le protocole, c’est à dire : le type de bioessai, le nombre de points de mesure et le nombre de campagnes de mesures, est défini au cas par cas en fonction de la problématique.

Ces bioessais sont normalisés AFNOR sauf celui de la perturbation endocrinienne car il est protégé par un Brevet INRAE.

BIOMAE est en mesure de proposer en routine les 4 bioessais suivants

C

Biotest d’alimentation
Toxicité générale

Nom du biotest 
Biotest d’alimentation sur gammares encagés
Objectif 
Mesurer le niveau d’alimentation dans les cages en corrigeant l’effet température afin de déterminer un éventuel effet toxique général dû à la présence d’un ensemble de micropolluants
Durée exposition 
7 jours
Type de mesure
Analyse d’images
Rendu 
Indice de consommation en mm² de feuille d’aulne et interprétation de la conformité, ou non, en % par rapport à un référentiel co-construit Irstea / Biomae
Sous-traitance
  • Non pour la partie analyses, BIOMAE réalise ces analyses en interne.
  • Possiblement sur la partie exposition des organismes dans le milieu à des bureaux d’études
Durée émission rapport 
< 1 semaine après la fin de l’exposition des gammares

Figure illustrant le biotest d’alimentation :

Analyse d’image post-exposition

Biotest de neurotoxicité
Toxicité spécifique

Nom du biotest 
Biotest de neurotoxicité
Objectif 
Mesurer le niveau de dégradation d’activité d’une protéine acétylcholine-estérase (AChE : enzyme clé pour le fonctionnement du système nerveux) et en déduire une possible toxicité spécifique liée à la présence d’insecticides anticholinestérasiques (carbamates et organophosphorés).
Durée exposition 
7 jours
Type de mesure
Dosage biochimique
Rendu 
L’activité AChE est exprimée en nmol/min. Cette valeur est ensuite comparée à la valeur de référence correspondant à l’activité attendue en milieu non contaminé. Cette différence est exprimée en % d’inhibition
Sous-traitance 
  • Non pour la partie analyses, BIOMAE réalise ces analyses en interne.
  • Possiblement sur la partie exposition des organismes dans le milieu à des bureaux d’études
Durée émission rapport 
< 1 semaine après la fin de l’exposition des gammares

Illustration du biotest de neurotoxicité :

Réaction colorimétrique et spectrophotométrie en microplaque

Biotest de reprotoxicité
Toxicité générale

Nom du biotest 
Biotest de reprotoxicité
Objectif 
Mesures de paramètres liés à la reproduction chez les femelles gammares pour évaluer la toxicité générale du milieu due à la présence d’un ensemble de micropolluants.
Durée exposition 
± 21 jours
Type de mesure
Analyses biométriques
Rendu 
Un ensemble de mesures biométriques est effectué sur plusieurs femelles pour déterminer :

  • Un indice de fécondité exprimé en % de conformité par rapport à un référentiel → Les embryons sont comptés sous loupe binoculaire avec détermination du stade embryonnaire (critères morphologiques).
  • La conformité du stade de mue → Le stade de mue est déterminé in vivo, par observation directe sous microscope de critères morphologiques sur le tégument des pattes.
  • La conformité de la croissance des ovocytes → Les ovocytes sont comptés sous loupe binoculaire. Ils sont ensuite photographiés au grossissement x50 par microscopie pour mesurer les surfaces ovocytaires. La surface de chaque ovocyte est ensuite déterminée en µm2.
Sous-traitance 
  • Non pour les analyses, BIOMAE réalise ces analyses en interne.
  • Possiblement sur la partie exposition des organismes dans le milieu à des bureaux d’études.
Durée émission rapport 
Max. 30 jours
Photos illustrant le bioessai de reprotoxicité (stade de mue, comptage des embryons, etc.) :

Observation et déterminsation du stade de mue et comptage du nombre d’embryons survivants

Biotest de perturbation endocrinienne
Toxicité spécifique

Nom du biotest 
Biotest de perturbation endocrinienne
Objectif 
Mesure de paramètres liés à la reproduction chez les femelles gammares pour évaluer une toxicité spécifique du milieu en lien avec la présence de perturbateurs endocriniens pour le gammare.
Durée exposition 
± 28 jours (en fonction de la température du milieu)
Type de mesure 
Analyses biométriques
Rendu 
Evaluation de la présence de perturbateurs endocriniens pour les espèces de type invertébré → Evaluation de la désynchronisation entre le cycle de mue et la croissance ovocytaire par rapport à la valeur de référence attendue.
Sous-traitance 
  • Non pour la partie analyses, BIOMAE réalise ces analyses en interne.
  • Possiblement sur la partie exposition des organismes dans le milieu à des bureaux d’études
Durée émission rapport 
< 1 semaine après la fin de l’exposition des gammares

Figure illustrant le biotest de perturbation endocrinienne :