Le Ministère de la Transition Écologique acteur de la l’innovation à travers la Greentech-Innovation

Le Ministère de la Transition Écologique acteur de la l’innovation à travers la Greentech-Innovation

Le Ministère de la Transition écologique réunit chaque année lors de son Meet’Up annuel, l’écosystème français de la Greentech : start-ups, PME, grands groupes, investisseurs, collectivités territoriales… Cette année, le Meet’Up s’est tenu de manière totalement dématerialisée.

Le Meet’Up s’est donc ouvert ce 5 octobre, avec les discours de la Ministre de la Transition Écologique, Barbara Pompili.

La Ministre a également présenté le changement de nom de la GreenTech Verte. Désormais, GreenTech Verte prend le nom de « Greentech Innovation », qui a vocation à distinguer les projets innovants et à fort potentiel des start-up et PME pour accélérer la mise en œuvre des politiques de Transition écologique.
L’initiative GreenTech Innovation du Ministère de la Transition écologique, a permis à ce jour de sélectionner de 190 start-up et PME portant des projets innovants à fort potentiel. BIOMAE a reçu le label “Greentech Innovation” en novembre 2018.

Lire la suite : https://greentechverte.fr/2020/10/05/retour-sur-ces-deux-jour-meetup/

Laurent Viviani de BIOMAE devient Président de l’association “France Eau Biosurveillance”

Naissance de l’Association des Acteurs de la Biosurveillance de l’Eau et des Milieux Aquatiques : « France Eau Biosurveillance »

En mai 2018, les enjeux de la filière Eau ont conduit à mettre en place un Comité stratégique de filière « Eau » auprès du Conseil national de l’industrie. Dans ce cadre, un contrat de filière a été élaboré et signé le 31 janvier 2019 par le président et la vice-présidente du comité stratégique de filière et les ministères de la Transition Écologique et de l’Économie et des Finances, en présence des représentants des organisations syndicales. Au sein de ce contrat, l’objectif de créer une filière française de la biosurveillance est mentionné comme indispensable pour mieux détecter les micropolluants afin de mieux les traiter.

Pour atteindre cet objectif, plusieurs actions sont entreprises dont celle de créer une association des acteurs de la biosurveillance qui regrouperait d’une part, les utilisateurs de ces nouvelles approches de métrologie par le vivant (SUEZ, ARTELIA, ANTEA, VEOLIA, AQUASCOP, AQUABIO, CARSO, etc.) et d’autre part, les développeurs de ces outils innovants (BIOMAE, LABORATOIRE WATCHFROG, HYDREKA, VIEWPOINT, SPYGEN, TAME-WATER, …).

Cette création officielle a été entérinée par une Assemblée Générale Constitutive le 14 septembre qui s’est déroulée en marge du congrès annuel de l’ASTEE sur Lyon à la Cité Internationale.

La création de « France Eau Biosurveillance » est notamment soutenue : par le Ministère de la Transition Ecologie (MTE), la Direction Générale des Entreprises (DGE) du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance (MEFR), l’Office Français de la Biodiversité (OFB), et la Filière Française de l’Eau.

Les premières actions de « France Eau Biosurveillance » vont être notamment :

  • De contribuer à instaurer l’utilisation des outils de biosurveillance dans le cadre des suivis réglementaires.
  • De collaborer avec l’OFB et le LNE à l’élaboration d’un process de certification des outils de biosurveillance par un organisme tiers habilité.
  • De contribuer à l’émergence d’un Guide Technique, répertoriant les outils de biosurveillance disponibles et définissant les cas d’usages, à destination des autorités de contrôle (DREAL, DDT, etc.) et des acteurs de l’eau au sens large.
  • De tisser des liens étroits avec des Établissements Publics (ou des associations) tels que l’INERIS, les Agences de l’Eau, le BRGM, l’INRAE, l’AFNOR, France Water Team, etc.

Courriel : contact@france-eau-biosurveillance.org

Site Internet : www.france-eau-biosurveillance.fr

Contact : Laurent Viviani – 06 89 73 41 14laurent.viviani@biomae.fr